Respect des Règles

Avoir le droit à la mention AOP Salers c’est respecter un cahier des charges bien précis et être d’accord de se soumettre à des contrôles réguliers de différentes catégories.

En apposant la mention « Salers-Salers » sur leur fromage les producteurs s’engagent à respecter le cahier des charges et être contrôlé.

Le décret Salers, décret 2000

 

Afin qu’une filière obtienne une AOP, une demande doit être déposée à l’INAO par une structure représentant les producteurs et affineurs, comme l’ODG. Celle-ci propose un cahier des charges. L’INAO nomme des experts chargés de corriger et/ou valider le cahier des charges. Après l’étude et l’acceptation de ces experts, le cahier des charges est soumis à une enquête publique où tout le monde peut le consulter et déposer des remarques. Le cahier des charges final, tenant compte des remarques de l’enquête publique, est soumis à la signature par le ministère de l’agriculture. L’AOP Salers a été obtenu en 1961.

INAO : Institut National des Appellations d’Origine est rattaché au Ministère de l’Agriculture. Il élabore la réglementation des Appellations d’Origine, veille à leur contrôle et à leur protection au plan national et international.
ODG : L’Organisme de Défense et de Gestion, anciennement syndicat, est le représentant officiel des l’AOP. Il défend son appellation d’origine, apporte une assistance technique auprès des filières lait et fromage, contrôle la qualité des produits et apporte des outils de publicité collective et de promotion des ventes.
Cahier des charges : Le cahier des charges réunit l’ensemble des conditions de production et les règles spécifiques à l’appellation.

La dernière version de ce cahier des charges date de 2000 où plusieurs critères ont été renforcé : zone de production, période de fabrication... En rédigeant ce document, les producteurs se sont engagés à le mettre en œuvre et à le respecter et donc à être certifié « Salers-Salers ».

Télécharger le Décret Salers

La LOA, de 2006

La gestion des AOP a été complètement révolutionné suite à la mise en place de la loi d’orientation agricole (LOA) de 2006. Le plan de contrôle, permettant de veiller au respect du cahier des charges, a été revu pour donner lieu à un nouveau plan de contrôle.

Le plan de contrôle, mis en œuvre en 2009

Le plan de contrôle comprend dorénavant 3 étapes :
- l’autocontrôle : les producteurs et affineurs doivent remplir un certain nombre d’enregistrement : déclaration, habilitation…
Habilitation : Chaque producteur et affineur doit remplir désormais un document signifiant qu’il est en mesure de respecter les conditions de production de l’AOP. Elle est délivrée par l’INAO. Chaque opérateur signe un engagement.
- le contrôle interne : l’ODG contrôle les producteurs et affineurs directement dans leur établissement pour leurs donner des recommandations et/ou des demandes de corrections.
- le contrôle externe : l’organisme certificateur (AUCERT pour l’AOP Salers) contrôle les producteurs et affineurs. Tout manquement donnera suite à des sanctions plus au moins contraignantes pour les producteurs et affineurs pouvant aller jusqu’au retrait de l’AOP.

Ce plan de contrôle, obligatoire pour toutes les AOP, permet d’assurer crédibilité et fiabilité auprès des consommateurs.

Télécharger le plan de contrôle et la grille des traitements des manquements